Le guide de votre bien-être à domicile

Allaitement maternel

Allaitement maternel : un avantage économique

allaitement

© Nick Thompson - iStockphoto

Le lait maternel est l'aliment adapté aux besoins nutritionnels de l’enfant le plus économique… Toutefois, dans les pays développés, les consommateurs le délaissent au profit au lait maternisé en poudre.
  1. Une meilleure santé pour l'enfant et la mère
  2. L'avantage socio-économique

L'avantage économique de l'allaitement maternel ne s’évalue pas uniquement par rapport au prix d'une boite de lait, mais concerne les familles et la société dans sa globalité. Dans la lutte contre la malnutrition et la prévention des maladies de l'enfant, les pouvoirs publics et l'OMS insistent sur l'importance de l'allaitement maternel au niveau sanitaire et nutritionnel, immunologique, psychologique ou économique...

Une meilleure santé pour l'enfant et la mère

Selon des statistiques précises, autant dans les pays en voie de développement que dans les pays industrialisés, l'allaitement au sein réduirait significativement les infections bactériennes ou virales, comme les gastro-entérites à rotavirus, les maladies respiratoires, ou les entérocolites… La composition immunologique du lait maternel préserve l’enfant des infections généralisées et diminue de manière significative la mortalité infantile.

Pour la mère, les avantages au niveau de sa santé, immédiate ou à plus long terme, ne sont pas négligeables. L’allaitement diminue les infections post-partum, favorise l’équilibre fonctionnel et psychologique, prévient l’anémie et les grossesses rapprochées par l'aménorrhée lactationnelle. Il est également un rempart supplémentaire contre le cancer du sein et de l'utérus… L’allaitement maternel permet d’éviter les régimes amaigrissants nocifs et évite l'ostéoporose lors de la période de la ménopause...Bref, il est le gage d’une meilleure santé.

L'avantage socio-économique

Le lait maternel est l'aliment par excellence qui ne demande aucun d’effort financier pour les familles, et pour la société devenue fragile par des facteurs sociaux économiques actuels. En effet, le calcul est simple, pour nourrir son enfant au lait infantile, il faudra dépenser un minimum de 15 euros pour 900 grammes* de lait en poudre, acheter des biberons et tous les accessoires de stérilisation… Les besoins alimentaires des nourrissons de 0 à 6 mois constituent une dépense importante pour les ménages pouvant atteindre de 30% à 50 % de leurs revenus dans les pays les plus démunis.

Le coût pour la collectivité est fortement réduit dans les pays favorisant l'allaitement maternel. Cette économie est perceptible autant dans le financement des recherches cliniques, les suivis médicaux que dans l’absentéisme des femmes au travail, la prise en charge des troubles ou des comportements psychopathologiques des enfants…

*Le nourrisson boit entre 90 à 120 ml de lait par tétée et atteint rapidement une quantité de 220 ml de lait. Sachant qu'il se nourrit entre 4 à 7 fois en 24 heures, il a besoin d’une ration journalière de 800 ml à 1100 ml de lait reconstitué.