Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Sida : le lait maternel contient une protéine capable de neutraliser le VIH

Selon des études effectuées par des chercheurs américains, 90% des enfants non séropositifs mais qui sont allaités par des mères séropositives ne contractent pas le VIH ceci grâce à une protéine du lait maternel qui est capable de stopper le virus. En effet cette protéine neutralise certains sites actifs du VIH pour l’empêcher d’infecter les cellules du nourrisson. Cette découverte a été publiée dans la revue Proceedings of The National Academy of Sciences.

Le lait maternel contient de nombreuses protéines qui peuvent stopper certains virus à se transmettre à l’enfant. Des enfants allaités par des mères séropositives ne contractaient pas forcément le virus ce qui a interpellé les chercheurs sur l’étude des protéines contenues dans le lait maternel. La protéine majeure responsable de cette barrière est le Tenascin-C ( ou TNC). Connu pour jouer un rôle important dans le développement f½tal et dans le processus de la réparation tissulaire, le Tenascin-C n’a pas été identifié comme un antiviral que depuis la publication de l’étude. Cette protéine fonctionne en se liant à l’enveloppe du virus sur les sites utilisés par ce dernier pour infectés les autres cellules. Grâce à la protéine, le virus ne peut plus pénétrer l’intérieur des cellules. Quand le virus est neutralisé, il transite dans le lait maternel sans pour autant infecté les autres cellules car le système immunitaire du nourrisson le combat facilement. Grâce à ses potentiels thérapeutiques, la protéine TNC pourrait être un jour utilisée pour diminuer les risques d’infection.