Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Les troubles du sommeil chez le tout petit

L’arrivée d’un bébé est souvent synonyme de troubles du sommeil pour les parents et pleurs incessants pour le nourrisson. Pour améliorer l’équilibre familial et la bonne santé de tous, les professionnels de la Petite Enfance multiplient les recherches sur le sujet. Récemment publiées dans le British Medical Journal, deux études ont confirmés que les réveils nocturnes garantissent la réussite de l’allaitement maternel et les dernières méthodes pratiquées pour accélérer l’arrivée de la période où bébé « fait sa nuit » sont à revoir.

Besoin de recadrage

La première expérimentation rapporte des preuves concernant la mauvaise perception des parents sur le développement normal du sommeil du bébé. Pour les spécialistes, un bébé qui a trop tôt un sommeil prolongé n’évolue pas normalement car un nourrisson a besoin des réveils nocturnes pour s’alimenter la nuit. En effet, il est tout à fait normal qu’un bébé allaité se réveille fréquemment la nuit et cette preuve suffit largement pour recadrer les idées reçues sur le sommeil des nourrissons et l’importance de l’allaitement maternel.

La santé des parents

D’autres experts ont préféré se concentrer sur l’impact négatif des premiers mois du bébé sur l’équilibre familial et la santé des parents. Ainsi, la période de transition vers la parentalité engendre des parents fatigués et une mère en manque de sommeil qui vit une période d’endurance. C’est là que les cliniciens interviennent en restant à l’écoute des besoins des parents.

Les stratégies d’adaptation

Les professionnels de santé travaillent actuellement sur l’élaboration de stratégies d’adaptation qui sauront améliorer le sommeil maternel et infantile : intervention de soutien, soins habituels ou visites post-natales, aider le nourrisson à installer une routine du sommeil, etc.